Voici ce qu'il se passe dans notre cerveau quand on meurt

Ces chercheurs ont fait des découvertes étonnantes sur les activités du cerveau après un décès. Celui-ci réserverait bien des surprises !

Voici ce qu'il se passe dans notre cerveau quand on meurt

C'est le grand mystère de la vie ! Que se passe-t-il lorsqu'on meurt ? À quoi ressemble le processus de mort ? Y a-t-il une conscience qui subsiste quand le cœur cesse de battre ? Sommes-nous conscients de quitter ce monde mortel ? De nombreuses questions qui ne cessent de tarauder les scientifiques. Une étude de la Charité-Universiätsmedizin à Berlin et de l’université de Cincinnati aux États-Unis réalisée en 2018 a partagé des résultats étonnants. Sur 9 patients mourants suite à un accident cérébral, les chercheurs ont découvert qu’une activité cérébrale était encore présente jusqu’à presque cinq minutes après l’arrêt cardiaque. Au moment où le cœur s’arrête et que la circulation du sang cesse, le cerveau privé d’oxygène est pourtant sur le point de mourir. Toutefois, certaines activités ont retenu l'attention des scientifiques et pourraient bien vous surprendre.

Une autre étude publiée au début d'année 2022 dans Frontiers in Aging Neuroscience a corroboré ces découvertes. Ainsi, le cerveau peut rester actif pendant et même après le moment de la mort. Des médecins effectuaient une électroencéphalographie continue sur un patient qui avait développé une épilepsie lorsque celui-ci a fait une crise cardiaque et est décédé durant le processus. Cela leur a permis de cartographier l'activité du cerveau humain au moment de la mort. Ils ont alors découvert des rythmes d'activité similaires à ceux de la récupération de la mémoire, du rêve, de la méditation et de la perception consciente.

Un cerveau encore en activité après la mort

Selon l'hypothèse du directeur de l'étude, le Dr Ajmal Zemmar, neurochirurgien à l'université de Louisville, cela pourrait signifier que l'idée selon laquelle notre vie « défile devant nos yeux au moment de notre mort » est fondée. « En tant que neurochirurgien, je suis parfois confronté à la perte. Il est difficile d'annoncer la nouvelle de la mort à des membres de la famille », a-t-il déclaré au blog Frontier News. « Il y a une chose que nous pouvons apprendre de cette recherche. Bien que nos proches aient les yeux fermés et soient prêts à nous laisser reposer, leur cerveau est peut-être en train de rejouer certains des moments les plus agréables qu'ils ont vécus dans leur vie. » Un beau message qui réduit difficilement la peine des familles endeuillées, mais qui apporte, somme toute, un faible réconfort.

©
©
©
©
©
©