"Tu es la prochaine" : J. K. Rowling visée par une menace de mort

Après avoir soutenu Salman Rushdie, poignardé une dizaine de fois, J. K. Rowling assure avoir été visée par une menace de mort. La police écossaise a ouvert une enquête.

"Tu es la prochaine" : J. K. Rowling visée par une menace de mort

J. K. Rowling demande à Twitter d'agir. Sur le réseau social, l'autrice d'Harry Potter assure avoir été visée par une menace de mort de la part d'un internaute. Elle a ainsi partagé des captures d'écran d'un message inquiétant qu'elle a reçu. "Ne vous inquiétez pas, vous êtes la prochaine", a écrit un homme qui se présente comme un étudiant et militant politique basé à Karachi, au Pakistan. Quelques heures auparavant, J.K. Rowling avait réagi à l'agression de Salman Rushdie, poignardé en public avant une prise de parole, en se disant "écoeurée" et espérant le rétablissement de l'écrivain. Salman Rushdie a été violemment poignardé une dizaine de fois par un Américain d'origine libanaise lors d'une conférence dans le nord des États-Unis vendredi 12 août.

"À tous ceux qui envoient des messages de soutien. Merci. La police est impliquée (elle était déjà impliquée dans d'autres menaces)", a fait savoir J. K. Rowling. Dans la foulée, les forces de l'ordre britannique ont annoncé l'ouverture d'une enquête. "Nous avons reçu un rapport faisant état d'une menace en ligne et des agents mènent des enquêtes", a révélé un porte-parole de la police écossaise, pays où vit l'autrice. En 2021, J. K Rowling avait indiqué avoir reçu de nombreuses menaces de mort provenant, selon elle, de militants pour les droits des transgenres. L'année d'avant, l'autrice d'Harry Potter avait partagé sur Twitter un article évoquant les "personnes qui ont leurs règles", en le commentant ironiquement : "Je suis sûre qu'on devait avoir un mot pour ces gens. Que quelqu'un m'aide. Feum ? Famme ? Feemm ?".

Salman Rushdie "devrait perdre un oeil"

Salman Rushdie a été conduit à l'hôpital très vite après l'attaque dont il a été victime. Âgé de 75 ans, l'écrivain n'est plus sous assistance respiratoire et "la voie du rétablissement a commencé", a indiqué son agent Andrew Wylie dans un communiqué transmis au Washington Post ce dimanche 14 août. "Les blessures sont graves, mais son état évolue dans la bonne direction", a ajouté ce proche de l'auteur des Versets sataniques. Son fils, Zafar Rushdie, a confirmé sur Twitter que son père "avait pu dire quelques mots" et qu'il avait "conservé intact son sens de l'humour". S'il est tiré d'affaire, l'écrivain devrait garder de graves séquelles. "Les nouvelles ne sont pas bonnes. Salman devrait vraisemblablement perdre un œil, décrivait son agent, les nerfs de son bras ont été sectionnés, et son foie a été touché et endommagé."

J. K. Rowling © AGENCE
J. K. Rowling © PacificPressAgency
J. K. Rowling © Backgrid UK
J. K. Rowling © CYRIL MOREAU
J. K. Rowling © Agence
J. K. Rowling © Zuma Press
J. K. Rowling © Agence - Bestimage
J. K. Rowling © STARMAX
J. K. Rowling © OPTIC PHOTOS
J. K. Rowling © GOFF INF
Salman Rushdie © Backgrid USA
Salman Rushdie © Backgrid USA