TÉMOIGNAGE Mon mari m'a laissé un dernier message vocal avant de mourir d'une morsure de serpent

Amanda Isobel a vu sa vie basculer lorsque son mari, Sebastian Wicker, est mort des suites d'une morsure de serpent. Un terrible drame !

TÉMOIGNAGE  Mon mari m'a laissé un dernier message vocal avant de mourir d'une morsure de serpent

Début septembre, Amanda Isobel a perdu son mari, Sebastian Wicker, dans d'atroces circonstances. L'homme de 40 ans se trouvait au Mozambique, en Afrique, lorsqu'il a été mordu par un serpent venimeux pendant un safari. Selon les informations rapportées par le Daily Record, le quadragénaire était agent territorial. Il s'occupait de 650 000 hectares de terres dans une zone qui s'étendait jusqu'au delta du Zambèze et qui abritait des grands mammifères tels que des bisons, des rhinocéros, des lions ou encore des léopards. Un terrible drame qui survient alors que le père de famille devait s'installer à Fort William, en Écosse, avec son épouse et leur fils, Oskar, 2 ans, en décembre.

Peu après sa morsure, Sebastian a envoyé un dernier message vocal à Amanda. Dans celui-ci, il lui disait à quel point il l'aimait. "On peut l'entendre perdre connaissance. Je lui ai répondu mais il n'a jamais ouvert mon message" a confié la mère de famille au journal. Six heures plus tard, le quadragénaire est malheureusement mort : "L'un de ses collègues m'a appelé en larmes pour m'annoncer son décès. J'ai éclaté en sanglots. C'est toujours un choc. Sebastian avait déjà été attaqué par un bison par le passé mais une morsure de serpent de ce genre, c'est du jamais-vu. C'est la première fois que cela se produit en 30 ans. Je pense qu'il s'agissait d'un cobra des forêts ou d'un mamba noir."

"C'était une horrible façon de mourir"

Après avoir reçu de l'anti-venin, Sebastian a été transporté à l'hôpital de Marromeu. Mais à son arrivée, l'établissement n'avait plus de doses. Le père de famille a ensuite été évacué par hélicoptère en direction de la clinique privée de Beira, mais il était déjà trop tard. "Sa mort a été très douloureuse, on a dû lui administrer de la morphine. Il vomissait énormément et avait du mal à respirer à la fin. Sa langue était gonflée. C'était une horrible façon de mourir. C'est difficile d'imaginer à quel point il a souffert. Ça me fait mal d'y repenser" a avoué Amanda. La jeune femme a décidé de poursuivre leur rêve de s'installer en Écosse. Elle a notamment prévu de disperser les cendres de son mari dans le village de Glencoe.

©
©
©
©
©
©