Roger Federer : femme, enfants, colères… Tout savoir

Véritable légende du tennis, Roger Federer est considéré par beaucoup comme le meilleur joueur de tous les temps. Âgé de 40 ans, le célèbre suisse, qui a remporté 20 titres du Grand Chelem, est marié depuis 2009 à Miroslava Vavrinec avec qui il a eu quatre enfants. Mais Roger Federer n'a pas toujours fait l'unanimité, notamment en raison de ses nombreuses colères... découvrez tout ce qu'il y a à savoir sur cet homme hors du commun. 

Roger Federer : femme, enfants, colères… Tout savoir

Il ne reste plus qu'une seule chose à faire : profiter des derniers moments de Roger Federer. Alors que l'on pouvait logiquement penser que sa carrière serait éternelle, tant l'âge ne semble pas avoir d'emprise sur son niveau de jeu, le temps commence finalement à rattraper Roger Federer. Sujet à de plus en plus de blessures qui l'ont éloigné des terrains depuis presque un an à la suite de trois opérations au genou droit, le Suisse ne participera pas à la prochaine édition de Roland-Garros. Le meilleur ennemi de Rafael Nadal et Novak Djokovic a dû déclarer forfait pour les Internationaux de France 2022, qui se dérouleront du dimanche 22 mai au dimanche 5 juin prochains. Mais pas d'inquiétude : sa retraite n'est pas encore d'actualité et son appétit paraît toujours insatiable.

Roger Federer : la naissance du champion

Plus de deux décennies au plus haut niveau, vingt titres du Grand Chelem, 103 tournois remportés, une médaille d'or aux Jeux Olympiques, une Coupe Davis et une place de numéro un mondial occupée pendant 310 semaines... le palmarès sportif de Roger Federer est tout simplement hors du commun. Mais pour bien comprendre comment ce génie de la petite balle jaune en est arrivé à devenir l'une des plus grandes légendes de l'histoire du sport professionnel, il est important de commencer... par le commencement.

Né le 8 août 1981 à Bâle, d'un père suisse du nom de Robert et d'une mère sud-africaine d'ascendance française, Lynette Durand, Roger Federer est tout sauf la progéniture d'une famille de grands sportifs pour qui tout était écrit d'avance. Ses parents se sont rencontrés à leur travail, dans une usine pharmaceutique d'une entreprise du nom de Ciba, à Johannesburg. Si Robert et Lynette pratiquent le tennis, cela ne reste que pour leur plaisir. Pour autant, ils ont partagé leur amour de ce sport à leur fils. Avec sa sœur aînée Diana, née vingt mois plus tôt, Roger grandit à Münchenstein, une ville de la banlieue de Bâle et des frontières allemandes et françaises.

Cette région multiculturelle a servi à Roger Federer pour parler couramment l'anglais, l'allemand et le français. Comme beaucoup d'enfants, il s'essaye à plusieurs sports, et hésite longuement au moment de choisir entre le football et le tennis. Mais à 12 ans, son coeur balance vers la petite balle jaune. Ses performances au début de son adolescence (il devient champion national catégorie junior au club du TC Old Boys de Bâle) l'emmènent à se faire repérer par le centre national suisse de tennis, où il passera deux années de sa vie, entre 1995 et 1997. Outre pratiquer le tennis, il se passionne pour son sport. Si bien qu'il fait tout pour devenir ramasseur de balles à l'Open de Bâle. Cette expérience le marquera à jamais : "J'ai adoré être ramasseur, j'ai pu voir les meilleurs joueurs du monde de près. J'observais leur préparation, leur fatigue, la façon où ils affrontaient la pression. Des moments magnifiques pour moi".

Son passage au Centre national suisse est le moment où Roger Federer se forge pour devenir le grand champion qu'il est désormais. "Il y a des marqueurs dans la vie. Mais si je regarde plus loin dans le passé, c'est entre 14 et 16 ans que j'ai grandi le plus vite en tant que personne. Je suis parti de la maison, j'habitais à Bâle à l'époque. J'aurais pu tout aussi bien partir vivre au Japon, c'était la même chose. Quand je suis arrivé je ne parlais à personne, je pleurais souvent car ma maison me manquait. J'ai appris à devenir fort, persévérant et indépendant. Tout ça dans une période de temps très courte", a-t-il expliqué dans une conférence de presse en 2018. Vous l'aurez compris : l'abnégation de Roger Federer n'avait pas de limites.

La carrière hors du commun de Roger Federer

Une fois son statut de joueur professionnel en poche, et après avoir parfait ses gammes dans plusieurs tournois majeurs alors qu'il n'avait pas encore 18 ans, Roger Federer s'est rapidement fait une place à la table des grands. Voire des très grands. L'année 1999 marquera ses débuts en Coupe Davis (compétition entre équipes nationales) et lors des tournois du Grand Chelem. Logiquement défaits dès le premier tour de Wimbledon, de Roland-Garros et de l'US Open, il se fait tout de même une place dans le top 100 mondial pour la première fois de sa jeune carrière. Au mois d'octobre, il remportera même l'Open de Brest, un tournoi ATP Challenger. Il s'agit de sa première victoire en simple sur le circuit professionnel.

L'année 2001 marque ses premières véritables performances. Alors âgé de vingt ans, il remporte son premier tournoi majeur en simple (Milan) et brille pour la première fois en Grand Chelem, en atteignant les quarts de finale de Roland-Garros et de Wimbledon. En 2002, vient le tour de sa première consécration : Roger Federer remporte le Masters 1000 de Hambourg, deuxième titre le plus prestigieux au tennis après les Grands Chelems. C'est ainsi qu'en 2003, Roger Federer s'est fait un véritable nom dans le tennis mondial. Il remporte plusieurs tournois, dont son tout premier Majeur : le Suisse ouvre son compteur en Grand Chelem en remportant Wimbledon. Ce qui lui permettra de terminer l'année à la deuxième place mondiale, derrière Andy Roddick.

Mais comme Roger Federer en veut plus, tout s'enchaîne très vite. L'année 2003 marque le début du règne du Suisse sur le tennis mondial. Grâce à ses victoires à l'Open d'Australie, à Wimbledon et à l'US Open, obtenues en battant respectivement Marat Safin, Andy Roddick et Lleyton Hewitt en finale, il devient le premier joueur à réaliser le Petit Chelem depuis Mats Wilander en 1988 (remporter tous les Majeurs de suite). Il s'adjuge la place de numéro un mondial, qu'il ne lâchera pas de l'année.

Complètement inarrêtable depuis ses 23 ans, donc, Roger Federer remporte tout sur son passage. Entre 2003 et 2012, le champion suisse s'offre la bagatelle de 17 titres en Grand Chelem et domine son sport comme personne ne l'avait fait auparavant. Mais, alors qu'il fête ses 30 ans, ses premières blessures arrivent et le coupent en plein vol : Roger Federer ne remportera plus aucun Grand Chelem entre 2012 et 2017, ce qui laissera donc l'opportunité à ses deux grands rivaux, Novak Djokovic et Rafael Nadal de le rejoindre tout en haut de la légende de leur sport. Créant une adversité légendaire.

Mais Roger Federer n'est pas quelqu'un connu pour baisser les bras. Revenu de l'enfer, il remportera trois nouveaux titres : l'Open d'Australie, deux fois, et Wimbledon, en 2017 et 2018, pour devenir le premier joueur à comptabiliser 20 titres en Grand Chelem. Faisant de lui l'un des plus grands champions de tous les temps. Mais depuis ? Plus rien. Une multitude de blessures, notamment au genou droit (trois opérations), l'obligent à se tenir éloigné des terrains. Alors qu'il ne pourra pas participer à l'édition 2022 de Roland-Garros, son retour est prévu pour son tournoi préféré : Wimbledon, qui se déroulera à partir du 27 juin.

Le tempérament de feu de Roger Federer

Alors que de nombreuses personnes ont une image d'un homme très humble, courtois, et qui ne fait jamais aucune vague, Roger Federer n'a pas toujours été comme cela. Bien au contraire : plus jeune, le champion suisse souffrait d'un tempérament très excessif, parfois incontrôlable. Ce dernier s'emportait régulièrement et perdait totalement ses nerfs sur le court, ce qui lui faisait perdre des matches face à des adversaires techniquement moins forts que lui. Beaucoup se souviennent aussi de son année 2008, où il a fait transparaître ses sentiments au points d'envoyer des tacles vocaux, casser plusieurs raquettes et totalement perdre les pédales lors de certaines confrontations Wimbledon, à l'Open d'Australie ou au Masters 1000 de Miami.

Voici quelques déclarations de ses proches qui ont été face à ses colères. Paul Dorochenko, qui a travaillé avec Roger dans le cadre du Centre National Suisse, a révélé une anecdote très intéressante : "Ce jour-là, on venait juste d'installer de nouvelles annonces publicitaires autour du centre d'entraînement. Roger a lancé sa raquette et fait un trou d'un mètre à travers les rideaux". Son ancien kiné Christophe Freyss a quant à lui évoqué ses fameuses explosions de rage : "C'était à cause de son insatisfaction. A un certain point, c'était tellement compliqué à gérer que son père, Robert Federer, devait intervenir en le menaçant de lui empêcher de continuer à jouer au tennis".

Mais en dépit de ces quelques manifestations, Roger Federer est réputé pour sa pondération et sa courtoisie, que ce soit sur le court ou en dehors. Un comportement qui lui vaut d'être unanimement considéré comme un "gentleman" par les journalistes et les spectateurs comme par la quasi majorité des joueurs et joueuses du circuit. Oui, Roger Federer a énormément travaillé sur son comportement, qu'il a appris à lisser au fil des années pour renvoyer une meilleure image de lui, bénéfique pour son jeu et ses contrats de sponsoring, qui ne réfléchissent jamais au moment de lui proposer de représenter leur marque.

Roger Federer et Mirka : une vie de famille parfaite 

Outre sa carrière de sportif professionnel, Roger Federer a également une superbe vie de famille. Il est marié depuis le 11 avril 2009 à l'ancienne joueuse de tennis suisse d'origine slovaque Miroslava "Mirka" Vavrinec. Les deux tourtereaux se sont rencontrés lors des Jeux Olympiques de Sydney en 2000. Cette dernière est également son manager. Roger Federer et Mirka Federer ont eu quatre enfants. Ils ont donné naissance à des jumelles le 24 juillet 2009 : Charlene Riva et Myla Rose Federer. Puis, le 6 mai 2014 naissent de nouveaux jumeaux, des garçons cette fois, que les parents nomment Leo et Lenny.

Si tout le monde connait le visage de la femme de Roger Federer, qui partage sa vie depuis plus de vingt ans, cette dernière est connue pour sa grande discrétion. Invisible sur les réseaux sociaux, à l'écart des médias, cette mère de quatre enfants a dédié sa vie à Roger Federer. Il tient d'ailleurs à rendre hommage régulièrement à la femme de sa vie. Dans une interview donnée au Guardian en 2016, il avouait : "quand je l'ai rencontrée, j'avais zéro titre, j'en ai désormais 88". Quatre ans plus tard, il se confiait à nouveau au Times sur la relation privilégiée qu'ils ont construite : "C'est elle qui m'a le plus soutenu. Elle s'est éloignée du tennis et a pris sa retraite avec une incroyable facilité, sans jamais vraiment essayer de faire son retour. Elle m'a expliqué qu'elle préférerait m'aider à avoir une carrière extraordinaire, que si tous les deux avions une carrière, nous ne nous verrions pas et nous serions malheureux, nous pourrions même nous séparer car nous ne nous voyions pas assez". Oui, Roger et sa femme vivent une histoire aussi saine que passionnelle.

C'est Mirka Federer, encore elle, qui a appris la discipline à Roger. Il faut dire que cette dernière ne comptait pas ses heures sur les courts quand elle évoluait sur le circuit professionnel. D'où, sans doute, sa réputation de femme froide et ennuyeuse. Pourtant, sous ses airs de femme discrète, Mirka est toujours bien entourée. Elle côtoie Anna Wintour, Bradley Cooper, David Beckham et était invitée au mariage de Pippa Middleton et James Mathews en mai 2018. "Mirka sait rester en contact avec tout le monde", a confié Roger Federer au New York Times, "elle entretient parfaitement nos amitiés", a ajouté le grand champion, peu avare de compliments au sujet de sa bien-aimée.

Mais ce n'est pas pour autant que Mirka Federer n'a pas un caractère bien trempé. Tout le monde se souvient forcément de cette pique envoyée à Stan Wawrinka lors de la demi-finale du Masters de Londres, en 2014 : alors que le joueur se plaignait du bruit du clan Federer dans les tribunes, elle l'avait traité de pleurnicheur. Vous l'aurez compris : elle est prête à défendre son clan comme une lionne.

Federer, un sportif engagé

Riche de près de 130 millions de gains en tournoi, sans compter tous ses juteux contrats de sponsoring, Roger Federer a toujours eu à coeur de s'investir dans des engagements humanitaires, notamment en faveur des enfants. En 2003, il a créé la "Fondation Roger Federer" afin d'aider les personnes défavorisées et de promouvoir le sport dans le monde. Cette fondation soutient des projets en Afrique du Sud, au Mali, en Éthiopie et encourage de jeunes athlètes en Suisse. Elle a pour slogan "I am tomorrow's future" ("Je suis le futur de demain") et souhaite améliorer l'éducation, le sport et les loisirs là où les moyens financiers sont extrêmement limités. En 2019, il a notamment annoncé un don de 12 millions d'euros permettant de construire 80 écoles en Afrique australe.

Roger Federer a également été à l'origine de diverses initiatives humanitaires. Après la catastrophe du tsunami au début de l'année 2005, il a lancé plusieurs initiatives de collecte de fonds en faveur de l'Unicef, dont il a été désigné ambassadeur officiel en 2006. Il est apparu dans plusieurs spots publicitaires pour sensibiliser la population aux ravages du SIDA. Mais ce n'est pas tout : en 2010, à la suite du tremblement de terre survenu en Haïti, il mobilise les vedettes du tennis mondial la veille du premier jour de l'Open d'Australie pour un après-midi de matchs d'exhibitions. Rafael Nadal, Novak Djokovic, Lleyton Hewitt, Andy Roddick, Kim Clijsters, Serena Williams et Samantha Stosur répondent présent. Cette action a ainsi permis de récolter près de 200 000 dollars. En 2020, peu avant l'Open d'Australie, il annonce un don conjoint avec Rafael Nadal de 250 000 dollars en soutien aux incendies ravageant le territoire australien

Le palmarès de Roger Federer

2003 : Wimbledon2004 : Open d'Australie, Wimbledon, US Open2005 : Wimbledon, US Open2006 : Open d'Australie, Wimbledon, US Open2007 : Open d'Australie, Wimbledon, US Open2008 : US Open2009 : Roland-Garros, Wimbledon2010 : Open d'Australie2012 : Wimbledon2017 : Open d'Australie, Wimbledon2018 : Open d'Australie

Les récompenses de Roger Federer 

2003 : Meilleur joueur européen2004 à 2009 : Joueur de l'année2005 : Grand Prix de l'académie des sports2005 à 2008 : Sportif de l'année2010 : Meilleur joueur de la décennie passée2011 : Deuxième personnalité la plus respectée au monde2003 à 2021 : Joueur préféré des fans

Roger Federer en bref

Nationalité : SuisseÂge : 40 ansDate de naissance : 8 août 1981 à BâleTaille : 1,85 mètresEntraîneur : Severin LüthiGains en tournois : 130.594.339 dollarsTitres : 103 (dont 20 en Grand Chelem)

Roger Federer © JB Autissier
Roger Federer © Thomas Roulin
Roger Federer © Thomas Roulin
Roger Federer © Thomas Roulin
Roger Federer © JB Autissier
Roger Federer © JB Autissier
Roger Federer © JB Autissier
Roger Federer © JB Autissier
Roger Federer © JB Autissier
Roger Federer © Antoine Couvercelle
Roger Federer © Antoine Couvercelle
Roger Federer © Antoine Couvercelle