“Rentrez chez vous et prenez du paracétamol” : son médecin ne la prend pas au sérieux, sa vie est gâchée à jamais

Laura Battrum, 38 ans, a passé quatre semaines dans le coma et a frôlé la mort. En cause ? Un médecin généraliste dont le diagnostic a largement sous-évalué la situation dangereuse dans laquelle sa patiente se trouvait.

“Rentrez chez vous et prenez du paracétamol” : son médecin ne la prend pas au sérieux, sa vie est gâchée à jamais

Laura Battrum, une habitante de Birmingham, a vu sa vie être complètement bouleversée à cause d'un simple rendez-vous chez le médecin généraliste le 20 janvier 2017. Et ce n'est que récemment, en 2021, qu'elle vient d'obtenir gain de cause puisque le médecin en question, après avoir refusé toute responsabilité dans ce qui est arrivé à sa patiente, a finalement accepté un accord passé par son assurance pour verser à Laura Battrum une somme dont le montant n'a pas été dévoilé. Pourquoi lui devait-il de l'argent ? Car suite à son rendez-vous avec ce médecin qui n'a pas repéré son infection, Laura a été hospitalisée, plongée dans le coma et opérée sept fois, le tout en frôlant la mort.

Tout a commencé le 3 janvier 2017, lorsque la jeune femme décide de se faire opérer afin de perdre du poids et avoir de meilleures chances de concevoir un enfant avec son compagnon. La réduction gastrique se passe bien et Laura Battrum sort de l'hôpital le lendemain, le 4 janvier. Seulement à partir du 8 janvier, elle commence à avoir des irritations sur les mains et ressent des douleurs lorsqu'elle urine en plus d'une grande fatigue. Elle va donc chez le médecin le 10 janvier, médecin qui lui prescrit un traitement contre les allergies. Le traitement se révèle inefficace et le compagnon de Laura reprend rendez-vous chez le médeicin pour le 20 janvier après avoir constaté qu'elle a de la fièvre, le souffle court et qu'elle a besoin de soutien pour se tenir debout.

Le médecin lui a dit de rentrer et de prendre du paracétamol

Lors du rendez-vous du 20 janvier, le médeicin ne prend pas sa tension et ignore d'autres examens essentiels alors que les symptômes de sa patiente concordent avec une sepsis. Il lui dit de rentrer chez elle et de prendre du paracétamol. Le 29 janvier, Laura Battrum est hospitalisée en urgence avec un intestin perforé et une grave infection. Elle est plongée dans le coma et nécessite sept opérations pour enlever tout les tissus infectés. Elle sort du coma le 27 février puis de l'hôpital le 23 mai avec une poche gastrique qui a besoin d'être changée plusieurs fois par jour.

Lors d'une interview avec le Birmingham Live reports, Laura Battrum a expliqué "C'est en me réveillant que je me suis rendu compte de la gravité de ce qu'il s'était passé. Les médecins ont vraiment cru pendant un moment que j'allais y rester. Steve et moi pensions que l'opération serait le début d'une nouvelle vie pour fonder une famille, mais les médecins m'ont dit qu'il allait être très difficile pour moi de concevoir naturellement, donc la seule option est la fécondation in vitro. Mais même pour ça, les chances pour que ça fonctionne sont très faibles à cause de ce qui m'est arrivé. On a toujours voulu deux enfants, et de penser maintenant qu'on en aura peut-être aucun, c'est vraiment horrible".

Image d'illustration © Pixabay
Image d'illustration © Pixabay
Image d'illustration © Pixabay
Image d'illustration © Pixabay
Image d'illustration © Pixabay
Image d'illustration © Pixabay
Image d'illustration © Pixabay
Image d'illustration © Pixabay
Image d'illustration © Pixabay
Image d'illustration © Pixabay
Image d'illustration © Pixabay
Image d'illustration © Pixabay