Prince Andrew accusé d'agressions sexuelles : bientôt ruiné, il conserve le soutien de la reine

Accusé d'agressions sexuelles, le prince Andrew a de nombreux frais de justice et d'avocats a réglé. Alors qu'il craint d'être bientôt ruiné, le duc d'York conserverait cependant le soutien de sa mère, Elizabeth II.

Prince Andrew accusé d'agressions sexuelles : bientôt ruiné, il conserve le soutien de la reine

Le prince Andrew bientôt ruiné ? Accusé d'agressions sexuelles, le duc d'York doit payer de nombreux frais de justice et d'avocats. S'il s'est dépêché de conclure la vente d'un chalet suisse de 17 millions de livres, le père des princesses Beatrice et Eugenie a de nombreuses dettes et devrait notamment payer des honoraires d'avocat d'au moins 2 millions de livres. Les experts juridiques pensent quant à eux que le prince Andrew devra verser jusqu'à 10 millions de livres à Virginia Giuffre pour empêcher l'affaire d'être portée devant les tribunaux. Une source royale a déclaré : "Jusqu'à très récemment, il semble que l'énormité absolue de cette affaire et les conséquences auxquelles il est confronté ne l'aient pas frappé. Maintenant, les factures s'accumulent et la possibilité d'un règlement, ou pire encore d'un jugement contre lui, est largement discutée ; il craint une ruine financière complète."

Cette source a expliqué : "Andrew avait été informé que tout cela disparaîtrait avec le temps et rien ne s'est produit, le laissant face à une bataille extraordinaire pour sauver même une miette de sa réputation. Il y a une possibilité très réelle qu'il soit complètement fauché." Si Elizabeth II continue de soutenir son fils, elle ne l'aidera cependant pas à régler l'argent qu'il doit à Virginia Giuffre. Des sources ont suggéré que la reine d'Angleterre paierait plutôt en privé le coût de la facture de sécurité annuelle de 300 000 livres de son fils s'il se retrouvait sans le sou. Les initiés du palais ont suggéré que bien qu'une telle décision n'ait pas été approuvée, si elle devait l'être, elle serait susceptible de causer de nouvelles frictions au sein de la famille royale. Et pour cause, le prince Harry et Meghan Markle ont dû payer eux-mêmes leur service de sécurité après avoir quitté leurs fonctions royales.

Le prince Andrew ne pourra plus utiliser son titre d'Altesse Royale

Si Elizabeth II soutient son fils, elle a pris une grande décision à son égard jeudi 13 janvier 2022. Le prince Andrew a en effet été déchu de la plupart de ses titres militaires ainsi que de ses patronages caritatifs, et ne pourra plus utiliser son titre d'Altesse Royale. Dans un communiqué, Buckingham Palace a indiqué : "Avec l'accord et l'approbation de la reine, les affiliations militaires et parrainages royaux du duc d'York ont été rendus à la reine. Le Duc d'York continuera à ne pas assumer de fonctions publiques et se défend dans cette affaire comme citoyen privé."

Le prince Andrew et Elizabeth II © AGENCE
Le prince Andrew et Elizabeth II © Agence
Le prince Andrew © Agence
Le prince Andrew © AGENCE
Le prince Andrew © Agence
Elizabeth II et le prince Andrew © Backgrid USA
Le prince Andrew © Agence
Elizabeth II et le prince Andrew © AGENCE
Le prince Andrew © Backgrid UK
Le prince Andrew © AGENCE
Elizabeth II et le prince Andrew © AGENCE
Elizabeth II et le prince Andrew © AGENCE
Le prince Andrew © AGENCE
Le prince Andrew © Dana Press
Elizabeth II et le prince Andrew © AGENCE
Le prince Andrew et Elizabeth II © AGENCE
Le prince Andrew © AGENCE
Le prince Andrew © Dana Press
Le prince Andrew © Agence
Le prince Andrew © Agence
Le prince Andrew © AGENCE