Philippe Bouvard trahi pour l'argent : pourquoi il en veut énormément à Olivier de Kersauson

Sociétaire des Grosses Têtes sur RTL, Olivier de Kersauson a laissé un mauvais souvenir à Philippe Bouvard quand il est parti rejoindre Laurent Ruquier sur Europe 1, comme l'a indiqué l'animateur jeudi 6 octobre 2022 dans Le Parisien.

Philippe Bouvard trahi pour l'argent : pourquoi il en veut énormément à Olivier de Kersauson

Alors qu'il s'approche de ses 93 ans, Philippe Bouvard n'a toujours pas l'intention de prendre sa retraite. "Je n'aime pas le mot 'retraite'. Il évoque pour moi la retraite militaire, la fuite. Mais je conçois que des gens ayant excercé un métier pénible ne pensent qu'à le quitter", a indiqué l'animateur dans une interview accordée au Parisien jeudi 6 octobre 2022. Au cours de ce même entretien, Philippe Bouvard a bien évidemment évoqué l'une des émissions les plus emblématiques de sa carrière de présentateur : Les Grosses Têtes. Aux commandes de ce programme quotidien sur RTL de sa création en 1977, jusqu'à son remplacement par Laurent Ruquier en 2014, Philippe Bouvard a accueilli de nombreux sociétaire dans son studio. Parmi ces derniers, Olivier de Kersauson l'a particulièrement marqué.

"Un dont on a pu dire qu'il était la transpositon dans la parole de l'écriture automatique des surréalistes. Il avait un délire verbal qui paraissait lui échapper et dont il était le premier auditeur. Des improvisations incroyables !  Incroyables !", a-t-il affirmé au sujet de son ancien chroniqueur, tout en soulignant le fait qu'il fut le plus brillant de tous les sociétaires des Grosses Têtes avec qui il a travaillé au fil des années. Malheureusement, la collaboration entre les deux hommes s'est plutôt mal terminée, à tel point que Philippe Bouvard en veut toujours énormément à Olivier de Kersauson aujourd'hui. "Je le considérais comme mon meilleur copain. La concurrence (Europe 1, ndlr) lui a donné quelques euros de plus et il m'a quitté. Je lui en veux beaucoup", a-t-il précisé. L'animateur n'a donc toujours pas digéré le fait que son chroniqueur ait quitté RTL pour rejoindre Laurent Ruquier sur Europe 1 à l'époque. Celui qui a d'ailleurs pris la place de Philippe Bouvard à la tête des Grosses Têtes en 2014 fut aussi la cible de son prédécesseur durant cette interview.

Philippe Bouvard : "Je me suis retiré à Cannes. Je continue à travailler"

"Il n'a pas été gentil avec mois durant la période très brève où, mis à la porte une première fois par RTL (en 2000, ndlr), j'avais cherché refuge à Europe 1. Il y présentait l'émission concurrente des Grosses Têtes (On va s'gêner, ndlr). Il aurait pu m'accueillir à bras ouverts et il a été très désagréable en faisant couper toutes mes interventions. Autrement, j'avais de la sympathie pour lui car ce n'est pas un garçon sans talent. Mais il ne trouve pas toujours autant de gens talentueux pour l'entourer que, moi, j'avais déniché", a déclaré Philippe Bouvard, qui a néanmoins continué de collaborer avec RTL après avoir été évincé des Grosses Têtes. "Je me suis retiré à Cannes. Je continue à travailler. J'ai une chronique hebdomadaire sur RTL, où je suis présent pour la 55ème année. Je fais aussi une chronique sur VSD, et j'en ai une autre dans l'information immobillière. Et puis, j'ai toujours un livre en cours", a précisé l'animateur, tout en assurant qui présenterait toujours les Grosses Têtes à l'heure actuelle, si RTL ne l'avait pas remplacé par Laurent Ruquier il y a maintenant huit ans.

PHILIPPE BOUVARD © MARC SEGUIN / TELE STAR
OLIVIER DE KERSAUSON © JEAN CLAUDE ROCA / TELE POCHE
PHILIPPE BOUVARD © LAURENT ZABULON / TELE STAR