Meghan Markle prise pour cible : des policiers dévoilent des messages odieux sur sa personne

Des policiers parlent de Meghan Markle dans leur conversation WhatsApp. En effet, la duchesse de Sussex est comparée par les policiers londonien à une poupée de chiffon noir, d'après le Mirror du 29 juin 2022.

Meghan Markle prise pour cible : des policiers dévoilent des messages odieux sur sa personne
  • Trois officiers partagent des messages, des images et des vidéos odieux sur WhatsApp.
  • L'un des messages et mèmes a comme sujet la duchesse de Sussex, Meghan Markle.
  • Meghan Markle y est comparée à un jouet représentant une personne noire au cheveux crépus.

Trois policiers faisant partie d'une unité au poste de police de Bethnal Green ont été entendus au tribunal pour des histoires de messages et memes racistes. Les échanges de propos, d'images et de vidéos profondément offensants des trois officiers concernaient des personnes noires et des handicapées, d'après The Mirror du 29 juin 2022. Les échanges ont eu lieu dans leur groupe WhatsApp. Les actes répréhensibles de ces officiers de la police métropolitaine remontent en 2018. Le fameux groupe WhatsApp avait été baptisé "But They Promised".

Le groupe a été actif entre janvier et décembre 2018 précise The Mirror. Parmi tous les messages du groupe WhatsApp de ces policiers figurait un message faisant référence à Meghan Markle. La femme du prince Harry y est comparée à un "golliwog". Meghan Markle, 40 ans, faisait l'objet de ce meme extrêmement raciste et offensant alors qu'elle entrait dans la famille royale britannique. Vishal Misra, avocat de la Met Police a déclaré qu'un des memes montrant l'image d'une poupée "Golliwog" a été partagée dans le groupe. "Un aperçu de la robe de mariée de Meghan", pouvait-on lire en légende du même explique M. Misra.

Meghan Markle : la duchesse de Sussex ciblée par des policiers racistes

D'après la déclaration de Vishal Misra, tous les messages et les memes sont intentionnellement odieux et discriminatoires. "Tout le contenu du journal est conçu pour être explicitement raciste, homophobe, sexiste, capacitiste et islamophobe", a-t-elle déclaré. Le meme et odieux message concernant Meghan Markle est explicitement raciste. Les agents Sukhdev Jeer et Paul Hefford auraient été les plus actifs dans ce groupe WhatsApp. Entre autres, "l'agent Jeer a posté l'image d'un jeune garçon en sweat à capuche avec pour légende "un singe dans la jungle" et l'image d'un pénis en surimpression", indique The Mirror.

Meghan Markle, duchesse de Sussex © AGENCE / BESTIMAGE
Meghan Markle, duchesse de Sussex © Backgrid UK/ Bestimage
Meghan Markle, duchesse de Sussex © AGENCE / BESTIMAGE
Meghan Markle, duchesse de Sussex © Backgrid UK/ Bestimage
Meghan Markle, duchesse de Sussex © Agence / Bestimage
Meghan Markle, duchesse de Sussex © AGENCE / BESTIMAGE
Meghan Markle, duchesse de Sussex © Agence / Bestimage
Meghan Markle, duchesse de Sussex © AGENCE / BESTIMAGE
Meghan Markle, duchesse de Sussex © AGENCE / BESTIMAGE
Meghan Markle, duchesse de Sussex © JLPPA / Bestimage
Meghan Markle, duchesse de Sussex © Backgrid USA / Bestimage
Meghan Markle, duchesse de Sussex © AGENCE / BESTIMAGE
Meghan Markle, duchesse de Sussex © AGENCE / BESTIMAGE
Meghan Markle, duchesse de Sussex © Agence / Bestimage
Meghan Markle, duchesse de Sussex © AGENCE / BESTIMAGE
Meghan Markle, duchesse de Sussex © AGENCE / BESTIMAGE
Meghan Markle, duchesse de Sussex © Agence / Bestimage
Meghan Markle, duchesse de Sussex © Backgrid UK/ Bestimage
Meghan Markle, duchesse de Sussex © EXPRESS SYNDICATION
Meghan Markle, duchesse de Sussex © Zuma Press
Meghan Markle, duchesse de Sussex © Zuma Press