"L'Irlande appartient aux Irlandais" : Kate Middleton prise à partie lors de son déplacement à Belfast

Kate Middleton était à Belfast, le jeudi 6 octobre 2022. La princesse de Galles a alors été prise à partie par une habitante.

"L'Irlande appartient aux Irlandais" : Kate Middleton prise à partie lors de son déplacement à Belfast
  • Le prince William et Kate Middleton se sont rendus en Irlande du Nord le jeudi 6 octobre
  • La princesse de Galles a alors été prise à partie par une habitante
  • Cette dernière lui a notamment lâché : "L'Irlande appartient aux Irlandais"

Le prince William et Kate Middleton se sont envolés en Irlande du Nord, à Belfast, le jeudi 6 octobre 2022. Mais alors que la princesse de Galles est en train de serrer la main à une habitante, cette dernière lui lance : "Ravie de vous rencontrer mais ce serait mieux si c'était quand vous étiez dans votre propre pays. L'Irlande appartient aux Irlandais !", lui lâche-t-elle, tout en filmant la scène. Devant cette attaque, Kate Middleton a préféré rester calme, prenant plutôt cette remarque à la rigolade. Mais cette remarque montre bien à quel point de plus en plus de Britanniques remettent en question le pouvoir de la famille royale.

Et l'Irlande du Nord n'est pas le seul pays à rejeter les Windsor. En effet, au Pays de Galles aussi, la colère gronde. Et pour cause : Charles III a tenu à proclamer son fils, le prince William en tant que prince de Galles. Une incohérence totale pour certains Gallois qui reprochent au Roi de ne pas avoir nommé un natif du pays. Ainsi, le prince et la princesse de Galles ne tiennent pas à faire une cérémonie d'investiture. Le couple princier a également été confronté à une pétition demandant à la Monarchie d'enlever les titres de prince et princesse de Galles au prince William et à Kate Middleton.

Une pétition contre le prince William et Kate Middleton

La pétition publiée sur "Change.org" affirme que "le titre a été porté exclusivement par des Anglais comme symbole de domination sur le Pays de Galles. À ce jour, les "princes de Galles" anglais n'ont aucun lien véritable avec notre pays". "Ce titre reste une insulte au Pays de Galles et un symbole d'oppression historique. Le titre implique également que le Pays de Galles est toujours une principauté, ce qui sape le statut du Pays de Galles en tant que nation et pays", toujours selon le site. "En outre, le titre n'a absolument aucun rôle constitutionnel pour le Pays de Galles, qui est désormais un pays décentralisé doté d'un Parlement national", peut-on toujours lire sur Change.org.

Charles III déjà dans le viseur des Gallois

Des dizaines de milliers de personnes ont ainsi signé la pétition. Et cette fronde ne date pas d'hier. En effet, déjà lors de l'investiture du roi Charles III, en tant que prince de Galles, des nationalistes avaient même "tenté" de poser une bombe sur la voie ferrée empruntée par Charles. "Ce titre sous-entend que le pays de Galles est encore une principauté, ce qui affaiblit le statut du pays de Galles en tant que nation et pays" ajoute la pétition "Le titre reste une insulte au Pays de Galles et est un symbole de l'oppression historique. Le titre implique que le Pays de Galles est toujours une principauté, sapant le statut du Pays de Galles en tant que nation et pays".

Une histoire commune bien compliquée

Il faut dire que l'histoire du pays de Galles et de la Monarchie a largement été entachée en 1282. Les créateurs de la pétition rappellent aussi que le dernier prince de Galles, né au pays, remonte à Llywelyn le Dernier en 1282. Ce dernier avait d'ailleurs été tué par les soldats anglais  et "sa tête a ensuite été promenée dans les rues de Londres et placée sur une pointe de la Tour de Londres". Il va falloir donc beaucoup de patience à Kate Middleton et au prince William pour pouvoir conquérir le cœur des Gallois, tout comme celui des Irlandais.

Kate Middleton © Agence
Kate Middleton © Agence
Kate Middleton © Agence