Libération potentielle de Cédric Jubillar : une décision sera rendue le 21 septembre 

Nouvelle audience ce mardi 14 septembre concernant l'affaire Jubillar. La chambre d'instruction a fait savoir qu'elle rendrait une décision le 21 septembre prochain, concernant la libération potentielle de Cédric Jubillar.

Libération potentielle de Cédric Jubillar : une décision sera rendue le 21 septembre 

Ce mardi 14 septembre, une nouvelle audience consacrée à l'affaire Jubillar s'est tenue devant la chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Toulouse. Me Jean-Baptiste Alary, l'un des avocats de Cédric Jubillar a une nouvelle fois défendu sa demande de remise en liberté de son client, remettant en cause l'enquête menée. "Je suis auxiliaire de justice pas un pantin. Ces indices prétendument graves contre mon client ne sont pas réunis", a-t-il estimé. De son côté, l'avocate générale a requis la détention de Cédric Jubillar. La chambre d'instruction a fait savoir qu'elle rendrait son arrêt le mardi 21 septembre prochain.

Depuis maintenant trois mois, Cédric Jubillar est incarcéré à la prison de Seysses, près de Toulouse pour le meurtre de son épouse, Delphine Jubillar. Depuis la nuit du 15 au 16 décembre, plus personne n'a de nouvelle de la mère de famille. Le 1er septembre dernier, l'avocat de Cédric Jubillar a dénoncé l'idéalisation faite de cette infirmière, qui selon lui, ne correspond pas du tout à la vraie personnalité de la jeune femme : "Delphine Jubillar est considérée comme une mère iconique, une Sainte Vierge. Ce n'est peut-être pas tout à fait ça. Quand on me dit qu'elle ne voulait plus s'investir dans la vie de la maison, il faut voir alors l'état de sa voiture, c'est une véritable poubelle. C'est aussi ça Delphine Jubillar", a-t-il lâché à Femme Actuelle.

"Combien de fois j'ai entendu: 'elle ne vaut rien'"

Des propos qui vont à l'encontre de ceux de la cousine de la disparue, qui avait été interrogée par BFM TV le 6 septembre dernier. Elle révélait notamment que Cédric Jubillar avait déjà été violent avec son épouse : "En 2018 je sais que Cédric lui avait déjà levé la main dessus. Donc ça ne rassure pas de se dire qu'il y a déjà eu de la violence entre eux. Combien de fois j'ai entendu: 'elle ne vaut rien', 'infirmière c'est facile'''. Malgré les différentes versions, Cédric Jubillar reste en détention et reste, pour l'heure, présumé innocent.

Delphine et Cédric Jubillar © Facebook
Cédric Jubillar © TF1
Delphine et Cédric Jubillar © Facebook
Cédric Jubillar © W0
Delphine Jubillar © Facebook
Delphine Jubillar © Facebook
Delphine et Cédric Jubillar © Facebook
Delphine et Cédric Jubillar © Facebook
Delphine Jubillar © Facebook
Delphine Jubillar © Facebook
Cédric Jubillar © W9
Cédric Jubillar © Instagram