Laeticia Hallyday : cette action en justice qu'elle veut lancer pour défendre la mémoire de Johnny

Invitée sur le plateau de Quotidien ce lundi 13 septembre, à la veille du concert hommage à Johnny, Laeticia Hallyday a annoncé vouloir défendre le Taulier. La veuve du rockeur est remontée.

Laeticia Hallyday : cette action en justice qu'elle veut lancer pour défendre la mémoire de Johnny

Une nouvelle bataille judiciaire pour Laeticia Hallyday ? Des mois après avoir trouvé un accord avec les aînés de Johnny, la veuve du Taulier pourrait bien être de retour devant la justice. Cette fois-ci, pour défendre la mémoire de celui qu'elle a aimé pendant plusieurs décennies. La raison ? Elle s'inquiète que l'image de Johnny Hallyday soit utilisée par de mauvaises personnes. Invitée sur le plateau de Quotidien ce lundi 13 septembre, la mère de Jade et Joy a répondu à une "fake new" qui a beaucoup tourné, celle de la présence d'un hologramme du rockeur sur scène. Un imbroglio entre plusieurs sociétés de production, qui a beaucoup agacé Laeticia Hallyday. "Je vais me lancer dans un combat pour qu'il y ait une jurisprudence, une loi pour interdire, a-t-elle annoncé sur TMC. Pas que pour Johnny, pour d'autres artistes aussi. Johnny n'est plus là pour se défendre."

"Ce n'est pas normal qu'il n'y ait pas une jurisprudence pour interdire ce genre de procédé, a continué Laeticia Hallyday, passablement énervée par ces exploitations de l'image du rockeur. C'est dommage, c'est triste et c'est pour ça qu'il faut mener le combat. Moi, je me sens légitime de le faire. Pour Johnny et pour que d'autres artistes puissent en bénéficier." Mal à l'aise avec l'idée d'un hologramme, elle n'a pas voulu qu'une image de son défunt mari soit projetée lors du concert hommage à l'Accor Arena. "Un monsieur a fait beaucoup parler de lui en disant qu'il m'avait attaquée sur l'utilisation d'un hologramme alors que mon avocat n'a jamais rien reçu. En fait, il n'y a pas de jurisprudence sur l'utilisation d'hologramme, confiait-elle déjà au Parisien. Une société comme celle de ce monsieur peut faire un hologramme de Johnny - comme de n'importe quel autre artiste - sans l'accord des ayant droit. Et j'ai décidé, parce que ce monsieur m'a profondément énervée, de mandater mes avocats pour mener un combat et ouvrir un débat. Et pas que pour Johnny."

Laeticia Hallyday : prête au combat

En mars dernier la Backstage Management Agency avait déposé les droits des hologrammes du chanteur. Dans les pages du JDD, Emmanuel Ludot, l'avocat de la société avait expliqué : "L'hologramme est une œuvre soumise au droit de la propriété intellectuelle et au régime juridique des droits d'auteur." "Deux copyrights ont été déposés. Il y a, tout d'abord, la protection de l'hologramme de Johnny Hallyday, c'est-à-dire toute la représentation de Johnny en mouvement. L'image de Johnny appartient à tout le monde. Par contre le mouvement et toute la technologie qui permet de mettre en mouvement l'artiste, c'est ce qui a été protégé. Il y a également une protection sur la chorégraphie d'Hallyday sur scène", continuait-il. De quoi profondément énerver Laeticia Hallyday, qui ne compte donc pas se laisser faire. Pour défendre la mémoire de Johnny, sa veuve va donc de nouveau faire confiance à la justice française.

Laeticia Hallyday © TF1
Laeticia Hallyday © TF1
Laeticia Hallyday © TF1
Laeticia Hallyday © TF1
Laeticia Hallyday © TF1
Laeticia Hallyday © TF1
Laeticia Hallyday © TF1
Laeticia Hallyday © TF1
Laeticia Hallyday © Instagram
Laeticia Hallyday © Instagram
Laeticia Hallyday © Instagram
Laeticia Hallyday © TF1