Jean-Jacques Beineix : de quoi est mort le réalisateur de 37°2 le matin ?

Principalement connu pour avoir mis en scène le film culte 37°2 le matin, le réalisateur Jean-Jacques Beineix a disparu jeudi 13 janvier 2022, à l'âge de 75 ans, comme l'a rapporté franceinfo le lendemain.

Jean-Jacques Beineix : de quoi est mort le réalisateur de 37°2 le matin ?

Une personnalité bien connue du monde du 7ème art s'est éteinte jeudi 13 janvier 2022. Selon les informations dévoilées par franceinfo le lendemain, le réalisateur Jean-Jacques Beineix, qui a notamment mis en scène le film culte 37°2 le matin, est mort des suites d'une longue maladie, à l'âge de 75 ans. Ecrivain, dialoguiste, scénariste et producteur, ce dernier s'était fait connaître auprès du grand public en 1980. Cette année-là, il avait réalisé son tout premier long-métrage, baptisé Diva, grâce auquel il a immédiatement réussi à imposer sa marque de fabrique, située entre l'esthétisme et la poésie.

Avant de mettre en scène son premier film, Jean-Jacques Beineix a appris son métier aux côtés de grands noms du cinéma français, puisqu'il fut notamment l'assistant de Jean Becker, Claude Berri et Claude Zidi. Après avoir réalisé La Lune dans le caniveau, en 1983, le cinéaste se lancera dans la réalisation de ce qui reste encore à ce jour son plus grand succès :  37°2 le matin. Sorti au cinéma en 1986, ce long-métrage a notamment permis de révéler au grand public le comédien Jean-Hugues Anglade (Nikita, Le Grand bain), mais également l'actrice Béatrice Dalle, qui tournait à l'époque dans son tout premier film.

Jean-Jacques Beineix : il n'avait plus réalisé de films pour le cinéma depuis 2001

Par la suite, Jean-Jacques Beineix aura l'occasion de travailler avec une légende vivante du cinéma, en la personne d'Yves Montand. Ce dernier incarnait un rôle dans le long-métrage baptisé IP5, qui est sorti en salles en 1992. Le réalisateur retrouvera ensuite Jean-Hugues Anglage pour le film Mortel Transfert en 2001. Avec également l'actrice Hélène de Fougerolles à l'affiche, ce long-métrage fut un échec critique et commercial, mais aussi aussi le tout dernier film réalisé par Jean-Jacques Beineix. Par la suite, le cinéaste a réalisé plusieurs documentaires, avant de se tourner vers le théâtre. Il a notamment mis en scène la pièce intitulé Kiki de Montparnasse en 2015, au Lucernaire à Paris. Il faudra ensuite attendre 2020 pour que Jean-Jacques Beineix revienne sur le devant de la scène, en publiant son premier roman. Baptisé Toboggan, cet ouvrage aborde différents thèmes comme l'enfance, le temps qui passe et la solitude.

Jean-Jacques Beineix © VEEREN
Jean-Jacques Beineix © BERTRAND RINDOFF PETROFF
Jean-Jacques Beineix © BERTRAND RINDOFF PETROFF
Jean-Jacques Beineix © BERTRAND RINDOFF PETROFF
Jean-Jacques Beineix © RINDOFF-BORDE
Jean-Jacques Beineix © RINDOFF-MARTINEZ
Jean-Jacques Beineix © ALAIN ROLLAND
Jean-Jacques Beineix © DOMINIQUE JACOVIDES
Jean-Jacques Beineix © DOMINIQUE JACOVIDES
Jean-Jacques Beineix © BORDE-JACOVIDES
Jean-Jacques Beineix © OLIVIER BORDE
Jean-Jacques Beineix © CEDRIC PERRIN
Jean-Jacques Beineix © LIONEL URMAN
Jean-Jacques Beineix © VEEREN
Jean-Jacques Beineix © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis