“Il m'a dit ‘Remaquillez-vous parce qu'on voit que vous avez fait des trucs'” : le récit terrible d'une femme qui accuse Nicolas Hulot

Envoyé Spécial a diffusé ce 25 novembre une enquête sur Nicolas Hulot. Plusieurs femmes, dont Sylvia, font le récit des agressions sexuelles qu'elles auraient subies de sa part.

“Il m'a dit ‘Remaquillez-vous parce qu'on voit que vous avez fait des trucs'” : le récit terrible d'une femme qui accuse Nicolas Hulot

Elise Lucet a diffusé, dans son émission Envoyé Spécial ce 25 novembre sur France 2, une enquête de Virginie Vilar qui concerne Nicolas Hulot, l'ancien ministre de la Transition écologique et solidaire. La journaliste qui présente l'émission a par ailleurs précisé que ses équipes sont en contact avec les avocats de Nicolas Hulot qui, selon ces derniers, affirme n'avoir jamais agressé aucune femme, tout comme il l'a soutenu sur le plateau de BFMTV. Parmi les femmes interrogées qui ont accepté de livrer leurs histoires dans Envoyé Spécial, Sylvia. La voix off de l'enquête précise qu'après 30 ans de silence, elle ne pouvait plus garder ce qui est arrivé pour elle. Selon ses dires, elle aurait été agressée en 1989, lorsqu'elle avait 16 ans et que Nicolas Hulot en avait 34. Attention aux propos sensibles dans ce qui suit.

Tout a commencé avec une invitation à assister à l'émission de radio Antipodes en studio, suite à quoi Nicolas Hulot emmène Sylvia prendre un petit-déjeuner aux Ondes à Paris, puis lui propose de la déposer au métro au Trocadéro. Au moment de lui dire au-revoir alors qu'ils sont en train de se faire la bise, il lui aurait demandé de l'embrasser dans le cou. Confuse et déjà penchée vers lui pour dire au-revoir, Sylvia se serait exécutée. Plutôt que de la déposer, Nicolas Hulot aurait redémarré la voiture avant d'aller se garer sur un parking ouvert. "Et là il commence à me dire : "Est-ce que vous en avez rêvé ? Est-ce que vous saviez que ça se passerait comme ça ?"... Je me rappelle ne pas faire de phrases. Je lui dis non. (...) Et là il sort son sexe, ça va assez vite. Il a défait son pantalon, il a sorti son sexe, il a pris ma main, il m'a demandé si j'avais déjà fait ça avec des garçons, si j'avais l'habitude de ce genre de caresses... Je lui dis non".

Sylvia : "A plusieurs reprises j'enlève ma main"

Toujours selon ses propos dans Envoyé Spécial, Sylvia aurait exprimé plusieurs fois son désaccord avec la situation. "A plusieurs reprises je me remets sur mon siège, j'enlève ma main. (...)  Il y avait une main qui prenait ma main et qui était sur son sexe, et avec l'autre main il voulait que je l'embrasse, que je lui embrasse le sexe.". Sylvia explique, des sanglots dans la voix, qu'au moment des faits elle est dans l'incompréhension la plus totale. "Pour que ça s'arrête, je lui embrasse le bas du ventre. Parce que je sais que je suis coincée en fait".  Ensuite, Nicolas Hulot se serait contenté de déposer Sylvia, alors adolescente, et de lui dire "Remaquillez-vous un peu, parce qu'on voit que vous avez fait des trucs". Une phrase que Sylvia souligne se rappeler clairement tant elle l'a choquée. "Je me rappelle de me dire :  "Qu'est-ce qu'il vient de se passer ?" Je n'ai pas de réponse. (...) Par contre je prends la décision, tout de suite, de le masquer. Je commence déjà à construire cette carapace que je vais garder pendant 30 ans".

Nicolas Hulot © Photonews
Nicolas Hulot © Stephane Lemouton
Sylvia dans Envoyé Spécial © Capture / France 2
Nicolas Hulot © Stephane Lemouton
Nicolas Hulot © Stephane Lemouton
Sylvia dans Envoyé Spécial © Capture / France 2
Nicolas Hulot © DOMINIQUE JACOVIDES
Nicolas Hulot © Photonews
Sylvia dans Envoyé Spécial © Capture / France 2
Nicolas Hulot © Stephane Lemouton
Nicolas Hulot © Eliot Blondet
Nicolas Hulot © Stephane Lemouton