EXCLU. "J'en suis là aujourd'hui" : pourquoi Patrick Sébastien n'a pas voulu recevoir notre journaliste en tête-à-tête

Lors d'un entretien avec Closer, Patrick Sébastien a parlé féminisme et s'est confié sur une condition bien particulière de l'interview.

EXCLU. "J'en suis là aujourd'hui" : pourquoi Patrick Sébastien n'a pas voulu recevoir notre journaliste en tête-à-tête

A cœur ouvert. Récemment séparé de la femme avec qui il a passé plusieurs décennies et en pleine convalescence suite à une opération pour un cancer du rein, Patrick Sébastien a parlé à Closer d'un sujet omniprésent dans l'actualité : le féminisme. Auteur d'un livre qu'il a notamment écrit "pour [se] soigner et pour transmettre aux autres la force de tenir le coup", l'ancien animateur phare de France Télévisions y parle de ce thème épineux en se disant "agacé par les dérives du nouveau féminisme". Il explicite cette déclaration en précisant : "Je suis à mille pour cent pour #MeToo et pour la libéralisation de la parole. Mais ce genre de propos fait un mal fou à la cause féministe. (...) Le viol n'est pas dans ma culture. Mais aujourd'hui, il y a suspicion envers tous les hommes".

C'est notamment cette suspicion dont il parle qui a poussé Patrick Sébastien à s'exprimer sur l'interview qu'il a accordée à notre journaliste de Closer et sur les conditions qu'il fallait selon lui respecter pour qu'il y participe. "Si votre photographe n'était pas avec nous dans mon bureau, je ne vous aurais pas reçue seule. J'en suis là aujourd'hui". Des propos qui traduisent un état d'esprit particulier vis-à-vis du féminisme grâce auquel de plus en plus de femmes prennent la parole pour dénoncer les agressions dont elles sont victimes. Parlant cependant de ses propres expériences, Patrick Sébastien donne un exemple du genre de situation qui l'a poussé à préciser que si la journaliste de Closer avait été seule avec lui, il ne l'aurait pas reçue.

Patrick Sébastien : "Ça devient tellement n'importe quoi... "

"Cet été, j'accorde une interview à une journaliste en pleine canicule. Je dis : 'Il fait chaud', elle me répond : 'Vous sous-entendez que je dois enlever mon chemisier ?'. Ça devient tellement n'importe quoi... Mon avocat m'a même conseillé de filmer avec mon téléphone quand une femme de chambre m'apporte mon petit-déjeuner". Outre le féminisme et son opinion à ce sujet, Patrick Sébastien a également parlé d'un autre thème des plus sérieux, à savoir sa mort. "Je veux que l'on écrive sur ma tombe : 'Si vous m'aimez, fermez vos gueules'. C'est une phrase que Jacques Brel a prononcée cinq minutes avant de mourir". Une épitaphe très particulière qui colle parfaitement à la personnalité cash et franche de Patrick Sébastien, qui compte le rester jusque dans la tombe.

COMMENT ACHETER CLOSER ? Votre magazine est en vente à partir du vendredi 7 octobre 2022 chez votre marchand de journaux, sur Android, iPad et sur KiosqueMag.

Patrick Sébastien © Jack Tribeca
Patrick Sébastien © Jack Tribeca
Patrick Sébastien © Dominique Jacovides
Patrick Sébastien © Jack Tribeca
Patrick Sébastien © Jack Tribeca
Patrick Sébastien en statue de cire © Christophe Aubert via Bestimage