Eric Zemmour : douche froide pour le candidat présumé à quelques jours de son grand meeting 

Pour son premier grand meeting de campagne prévu le dimanche 5 décembre à Paris, Eric Zemmour ne pourra pas compter sur l'un de ses plus grands alliés, Philippe de Villiers. 

Eric Zemmour : douche froide pour le candidat présumé à quelques jours de son grand meeting 

Un soutien de poids en moins pour Eric Zemmour. Alors que l'officialisation de sa candidature à la prochaine élection présidentielle ne devrait plus tarder, le polémiste français doit tenir son premier grand meeting le dimanche 5 décembre, à Paris. Et contrairement à ce qu'elle espérait, l'équipe de campagne d'Eric Zemmour ne pourra pas compter sur la présence de Philippe de Villiers. L'information de l'absence de celui qui aurait dû être l'un de ses plus grands alliés a été confirmée par le journal Le Point. Selon l'entourage de l'ancien ministre souverainiste, Philippe de Villiers en aurait informé Eric Zemmour en début de semaine.

La raison ? Il craint qu'un "soutien trop affiché à Eric Zemmour ne nuise à la réputation du parc du Puy du Fou", à la réussite duquel Philippe de Villiers est particulièrement attaché. Selon d'autres sources, le souverainiste aurait confié "ses doutes sur la solidité" de l'équipe entourant le presque candidat, qui est composée de "trentenaires talentueux mais sans expérience". Alors que la candidature du journaliste-polémiste d'extrême droite devrait avoir lieu avant la fin du mois de novembre, Eric Zemmour peine à progresser dans les sondages, à cause notamment à des complications de financement.

Jusqu'à 7000 personnes attendues au meeting d'Eric Zemmour

Attendue d'ici le 30 novembre, donc, l'officialisation de la candidature d'Eric Zemmour devrait être suivie d'un passage dans le journal télévisé du 20 heures de TF1. Son grand meeting du 5 décembre devrait voir entre 5000 et 7000 personnes pour relancer une dynamique qui semble s'essouffler au fil des semaines. Et ce notamment depuis les propos polémiques tenus devant le Bataclan lors de la commémoration des attentats du 13 novembre 2015. En attendant de voir comment les choses se passent, l'absence de Philippe de Villiers fragilise encore un petit peu plus Eric Zemmour.

Eric Zemmour © Agence
Eric Zemmour © Jean-Marc Lhomer
Eric Zemmour © Jean-Marc Lhomer
Eric Zemmour © Jean-Marc Lhomer
Eric Zemmour © Jean-Marc Lhomer
Eric Zemmour © Jean-Marc Lhomer
Eric Zemmour © Panoramic
Eric Zemmour © Panoramic
Eric Zemmour © Panoramic
Eric Zemmour © Agence
Eric Zemmour © Agence
Eric Zemmour © Agence