Delphine Jubillar : sa belle-mère Nadine l'a épiée et s'en est expliquée

La belle-mère de Delphine Jubillar, Nadine, avait été placée en garde à vue dans le cadre de sa disparition avant d'être relâchée. Lors de son audition, elle avait révélé avoir géolocalisé sa belle-fille, comme le rapporte "Le Nouveau Détective".

Delphine Jubillar : sa belle-mère Nadine l'a épiée et s'en est expliquée

Malgré les mois d'enquête et de recherches, Delphine Jubillar reste toujours introuvable. Elle n'a plus donné de signe de vie depuis la nuit du 15 au 16 décembre 2020. En juin 2021, soit six mois après sa disparition, tout s'était acceléré lors du placement en garde à vue de son mari, Cédric Jubillar et de sa belle-mère, Nadine. Cette dernière, qui avait été rapidement relâchée, avait dû s'expliquer sur les raisons qui l'avaient poussées à géolocaliser à Delphine Jubillar, comme le rapporte Le Nouveau Détective. Face aux enquêteurs, elle aurait alors expliqué avoir simplement voulu prouver "à [s]on fils que Delphine ne le trompait pas". Après des heurs d'audition, Nadine Jubillar a été mise hors de cause puisqu'elle a fourni un "alibi en béton" pour la nuit de la disparition de la mère de famille de 33 ans.

Le magazine a assuré que la mère du principal suspect dans cette disparition n'avait "jamais porté Delphine dans son cœur". Après avoir longtemps soutenu son fils, son avocate avait assuré, au début du mois de juillet 2021, qu'elle n'était pas en mesure d'affirmer son innocence. "Se prononcer aujourd'hui, pour elle c'est beaucoup trop dur. Mais justement, tout ce à quoi elle aspire, c'est de savoir. Savoir ce qui est arrivé à sa belle-fille, savoir si son fils est responsable de quelque chose, pour répondre à ses petits-enfants quand ils seront en âge de poser des questions", avait souligné son avocate, Me Jessica Chefaroudi.

Pourquoi Cédric Jubillar a été mis en examen ?

De son côté, Cédric Jubillar est placé en détention provisoire depuis la mi-juin 2021 après avoir été mis en examen pour le meurtre aggravé de sa femme. Alors qu'il ne cesse de crier son innocence, pour l'heure, sa première demande de remise en liberté a été refusée. Il est pour l'heure présumé innocent.

Cédric Jubillar © W9
Delphine Jubillar © Facebook
Cédric Jubillar © W9
Delphine Jubillar © Facebook
Cédric Jubillar © W9
Delphine et Cédric Jubillar © Facebook
Cédric Jubillar © W9
Disparition de Delphine Jubillard, infirmière dans le Tarn © Facebook
Delphine Jubillar © Facebook
Delphine Jubillar © Facebook
Delphine et Cédric Jubillar © Facebook
Delphine Jubillar © Facebook