Delphine Jubillar : cette piste délirante que les enquêteurs ont vérifié

Tandis que Delphine Jubillar demeure introuvable depuis décembre dernier, les enquêteurs ont exploré plusieurs pistes afin de localiser l'infirmière de 33 ans. Même une qui va paraître quelque peu étonnante.

Delphine Jubillar : cette piste délirante que les enquêteurs ont vérifié

Toutes les pistes ont été étudiées. Même les plus étonnantes. Depuis décembre 2020, Delphine Jubillar demeure introuvable après avoir quitté son domicile de Cagnac-les-Mines en pleine nuit pour aller promener ses chiens. Une disparition constatée en premier lieu par son mari Cédric qui a prévenu les secours, et est depuis juin dernier en détention pour "meurtre aggravé", tandis que les enquêteurs eux mettent tout en œuvre pour retrouver l'infirmière de 33 ans, maman de deux enfants. Et pour tenter de faire la lumière sur cette affaire, ils ont même étudié une piste des plus étonnantes.

Selon Le Parisien, la piste du djihad a été fouillée, après que Cédric Jubillar ait évoqué l'idée lors d'un interrogatoire que son épouse n'avait pas disparu, mais qu'elle avait tout quitté pour embrasser cette cause. Une piste qui a été selon le quotidien "vérifiée mais rapidement refermée", étant donné que Delphine Jubillar n'a jamais montré un quelconque intérêt pour le djihad, ni même une quelconque religion. Une idée absurde de la part du mari éconduit, qui ce jour-là s'est quelque peu emmêlé les pinceaux, émettant des hypothèses qu'il a lui-même contredites ensuite en expliquant que sa femme avait "pété les plombs", et "qu'elle était partie et qu'elle allait revenir". Ce qui est peu probable lorsque l'on part faire le djihad.

Quelle réputation a Cédric Jubillar dans son village ?

Alors que plusieurs éléments du dossier n'apparaissent désormais plus dans l'affaire Delphine Jubillar, les avocats de son mari Cédric entendent demander de nouveau une remise en liberté de leur client, très impopulaire dans le village. Et sa théorie fumeuse selon laquelle sa femme aurait pu partir faire le djihad risque de ne rien arranger à sa réputation. "Il est connu pour ses emportements verbaux, pour son profil de consommateur très régulier de stupéfiants, pour lui c'est du cannabis, de l'herbe", avait ainsi confié une amie de Delphine Jubillar, qualifié également de "colérique, exubérant et excessif".

Disparition de Delphine Jubillar © Facebook
Disparition de Delphine Jubillar © Facebook
Disparition de Delphine Jubillar © Facebook
Disparition de Delphine Jubillar © Facebook
Disparition de Delphine Jubillar © Facebook
Disparition de Delphine Jubillar © Facebook
Disparition de Delphine Jubillar © W9
Disparition de Delphine Jubillar © W9
Disparition de Delphine Jubillar © Frédéric Maligne
Disparition de Delphine Jubillar © W9
Disparition de Delphine Jubillar © Facebook
Disparition de Delphine Jubillar © W9