Danielle Moreau : la chroniqueuse de TPMP fond en larmes en évoquant la vaccination de sa maman atteinte d'Alzheimer

Ce jeudi, l'équipe de Touche pas à mon poste débattait à nouveau sur la vaccination. Un sujet qui a fortement ému Danielle Moreau, lorsqu'elle a évoqué la logistique pour faire vacciner sa maman de 90 ans, atteinte d'Alzheimer.

Danielle Moreau : la chroniqueuse de TPMP fond en larmes en évoquant la vaccination de sa maman atteinte d'Alzheimer

La vaccination ne cesse de faire débat. Sur le plateau de Touche pas à mon poste ce jeudi, les chroniqueurs débattaient encore une fois au sujet du vaccin contre le Covid, suite aux propos de Christian Estrosi sur le retrait de l'assurance chômage aux non-vaccinés. Me Pierre Gentillet, présent sur le plateau, a dénoncé des mesures liberticides et discriminatoires du gouvernement, reprochant à ce dernier une injonction à la vaccination et un manque de transparence concernant les chiffres du Covid. Il s'est heurté à certains chroniqueurs convaincus qu'il fallait être plus sévère avec les non vaccinés, comme Danielle Moreau. "Il faut empêcher les non vaccinés de vivre normalement pour les pousser à la vaccination", a déclaré la chroniqueuse. "J'en ai assez, ça fait deux ans qu'on prend des demi-mesures". Si Danielle Moreau reconnaît avoir eu peur de faire le vaccin, notamment à cause de "tout ce que l'on entend", elle explique l'avoir fait "pour sa mère". Très émue en évoquant cette dernière, la chroniqueuse a expliqué qu'elle avait fait "le parcours du combattant" pour réussir à la faire vacciner. "Une femme de 90 ans qui a Alzheimer, vous imaginez comment on peut la vacciner ? Je me suis battue pendant des mois, je n'ai pas trouvé une personne qui se déplace à son domicile pour la faire vacciner !", s'est écriée Danielle Moreau, les larmes aux yeux.

TPMP : Pierre Gentillet rejette l'obligation de se faire vacciner

Une façon pour la chroniqueuse de rappeler qu'il y avait aussi des personnes non-vaccinées qui voulaient recevoir le vaccin mais qui "ne pouvaient pas". Me Pierre Gentillet a alors rappelé qu'il était légitime pour les personnes de 90 ans de recevoir le vaccin, tout en ajoutant que la population totale n'avait pas à se voir imposer "l'obligation de se faire vacciner sous peine de sanctions alors qu'il y a des gens qui, sur la balance bénéfices/risques, n'ont pas à se faire vacciner".

Danielle Moreau © C8
Danielle Moreau et Pierre Gentillet © C8
Danielle Moreau et Pierre Gentillet © C8
Pierre Gentillet © C8
Pierre Gentillet © C8
Danielle Moreau © C8
Danielle Moreau et Gilles Verdez © C8
Danielle Moreau et Gilles Verdez © C8
Danielle Moreau © Jack Tribeca
Danielle Moreau © Giancarlo Gorassini
Danielle Moreau © CEDRIC PERRIN
Danielle Moreau © CEDRIC PERRIN