Couple : ce motif de rupture est le plus dur à digérer

Selon une récente étude, être quitté(e) pour une autre personne est la raison la plus difficile à accepter lors d'une séparation.

Couple : ce motif de rupture est le plus dur à digérer

Il n'est jamais agréable d'être quitté pendant une relation amoureuse. "Je ne t'aime plus", "on n'est pas fait l'un pour l'autre", "on n'a pas la même vision des choses", "je préfère qu'on reste ami", autant de raisons qui poussent souvent un couple à se séparer. Généralement, la fin de son histoire d'amour est difficile à digérer. Entre tristesse et remise en question, pas toujours simple de retrouver l'apaisement et la confiance après une rupture.

Et, d'après la science, un motif de rupture serait encore plus difficile à encaisser que les autres. En effet, selon une récente étude menée par l'Université de Cornell, à New York (Etats-Unis), toutes les raisons d'une séparation ne se valent pas. Précisément, les chercheurs ont constaté qu'être quitté(e) pour une autre personne serait le motif de rupture le plus compliqué à entendre. Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont interrogé plus de 600 personnes sur leurs expériences amoureuses et les séparations.

Dévalorisation et amour propre

Cette étude a mis en avant l'importance pour chaque personne de savoir si elle a été rejetée pour une autre personne ou pas. "Nos résultats montrent que les rejets pour quelqu'un d'autre sont pires que les rejets pour personne et que cela peut être dû au fait que de tels rejets conduisent à un sentiment accru d'exclusion et à une diminution d'appartenance", soulignent les chercheurs.

De plus, savoir que l'on a été quitté au profit d'une autre relation augmente également les sentiments négatifs envers soi-même et participe à sa dévalorisation. "Nous avons trouvé des preuves que, par défaut, les gens réagissent à un rejet comme s'il était pour une autre personne. C'est-à-dire qu'en l'absence de toute information indiquant s'ils ont été rejetés pour quelqu'un ou pour personne, ils réagissent aussi négativement que s'ils étaient rejetés pour quelqu'un", conclut cette étude dont les résultats ont été publiés dans la revue Personality and Social Psychology.

Rupture © Pixabay
Séparation © Pixabay
Adultère © Pixabay
Divorce © Pixabay
Tromperie © Pixabay
Désamour © Pixabay