Cédric Jubillar : pourquoi a-t-il été placé durant son enfance ? Son père en dit plus

Dans les colonnes de la Dépêche, le père de Cédric Jubillar, principal suspect dans l'affaire de la disparition de son épouse, a évoqué l'adolescence tumultueuse de son fils.

Cédric Jubillar : pourquoi a-t-il été placé durant son enfance ? Son père en dit plus

C'est la première fois qu'il sort du silence. Ce lundi 13 septembre, nos confrères de la Dépêche sont allés à la rencontre de l'un des protagonistes de l'ombre de l'affaire Delphine Jubillar. Âgé de 54 ans, Gérard D. est le père de Cédric Jubillar, principal suspect dans l'affaire de la disparition de son épouse. Et s'il n'a pas vu son fils depuis près de 20 ans, le cinquantenaire domicilié dans l'Hérault suit de très près le parcours de celui qu'il appelle encore son "petit". Dans les colonnes de la Dépêche, il a notamment évoqué l'adolescence du jeune suspect, et l'époque où leur lien s'est rompu.

"Je n'ai plus vu Cédric depuis vingt ans. La dernière fois c'était lorsqu'il avait 14 ans", a-t-il révélé. "Je me suis rendu à deux reprises à Albi. Sa mère avait pris contact avec un membre de ma famille pour que je puisse le voir. Ces deux rendez-vous s'étaient très bien passés. Il était content d'être avec moi." Malheureusement, les retrouvailles de Gérard et de Cédric n'ont pas plus à la mère de ce dernier, Nadine Fabre, qui a fini par imposer une distance entre l'adolescent et son père. "Il m'avait appelé papa. Je crois que cela n'avait pas plu ni à sa mère, ni à son entourage. Je me rappelle qu'il fumait déjà des cigarettes à cette époque. Je crois que cela ne plaisait pas trop à sa mère. J'ai voulu reprendre contact pour que l'on se revoie. Mais sa mère avait changé de numéro de téléphone et je n'ai plus revu 'le petit' depuis."

"J'ai toujours considéré que sa mère avait coupé les ponts"

Quelques années plus tard, Gérard D. a appris le placement de son fils en famille d'accueil. Un placement qu'il ne s'explique pas aujourd'hui, mais qu'il pense dû à la relation de Cédric avec sa mère. "J'ai su qu'il avait été placé par la suite. Je n'en connais pas les raisons. Mais j'ai toujours considéré que sa mère avait coupé les ponts. J'ai ressenti que l'on me mettait des bâtons dans les roues et qu'il serait quasiment impossible de revoir 'le petit'."

Aujourd'hui, Gérard D., qui a été interrogé dans le cadre de l'affaire, ne se prononce pas sur les accusations pesant sur son fils. Il espère en revanche pouvoir lui apporter son aide d'une manière ou d'une autre. "Je voudrais bien aller le voir en prison mais je ne sais pas trop comment faire", confie-t-il. "Ça fait mal de savoir qu'il est incarcéré, c'est malheureux pour lui. On entend beaucoup de choses et au final on ne sait pas trop s'il est vraiment impliqué dans cette histoire."

Delphine et Cédric Jubillar © DR
La maison en construction de Delphine Jubillar © Frédéric Maligne
Cagnac-les-Mines © Frédéric Maligne
Cagnac-les-Mines © Frédéric Maligne
Cédric Jubillar © DR
Cédric Jubillar © W9
Delphine et Cédric Jubillar © DR
Delphine Jubillar © DR
Delphine Jubillar © DR
Delphine et Cédric Jubillar © DR
Delphine et Cédric Jubillar © DR
Delphine Jubillar © DR