Cédric Jubillar explique pourquoi il a lancé une lessive la nuit de la disparition de sa femme

Suspecté d'être impliqué dans la disparition de sa femme Delphine, Cédric Jubillar, actuellement mis en examen et placé en détention provisoire, a révélé pour quelle raison il avait lancé une machine à laver la nuit où sa compagne s'est volatilisée.

Cédric Jubillar explique pourquoi il a lancé une lessive la nuit de la disparition de sa femme

Disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, Delphine Jubillar reste toujours introuvable pour le moment. Soupçonné par les enquêteurs d'être impliqué dans cette affaire, son mari, Cédric Jubillar, avec qui elle était en instance de divorce avant sa disparition, a été mis en examen pour "meurtre aggravé" et placé en détention provisoire. S'il continue de clamer son innoncence, l'époux de Delphine Jubillar a été contraint de s'expliquer sur plusieurs éléments troublants, et plus particulièrement sur la machine à laver qu'il a lancé la nuit où la jeune femme âgée de 33 ans n'a plus donné signe de vie, comme l'a indiqué La Dépêche mercredi 25 août 2021.

"Il explique que les chiens ont peut-être sali l'édredon donc ils étaient en train de le laver. À 4h50, ce n'est pas forcément la première chose à laquelle on pense quand votre femme disparaît", avait déclaré le procureur de la République de Toulouse, Dominique Alzeari, lors de sa conférence de presse du 18 juin 2021. Interrogé par les enquêteurs sur les raisons pour lesquelles il a décidé de lancer cette fameuse machine à laver à 4h50 ce matin-là, Cédric Jubillar a affirmé "qu'il ne savait pas quoi faire en attendant l'arrivée des gendarmes", a précisé le quotidien régional. La mari de Delphine Jubillar, dont le séjour derrière les barreaux serait très difficile, a ajouté qu'il avait fait ça pour s'occuper, ce qui n'a pas franchement convaincu la police.

Cédric Jubillar : le contenu de la machine à laver analysé 8 mois après avoir été saisi

De son côté, Maître Emmanuelle Franck, l'avocate de Cédric Jubillar, s'est insurgée le même jour dans les colonnes de Femme Actuelle sur le fait que le contenu de cette fameuse manchine à laver ait été analysé seulement huit mois après sa saisie au domicile du couple. "C'est scandaleux que ça n'ait pas été fait, surtout s'agissant de ce qui est présenté comme un élément clé de l'accusation. [...] Cédric a été particulièrement effondré, dépité, de constater que cette couette n'avait pas encore été analysée. Il est assez serein sur les résultats, il sait très bien qu'on ne trouvera rien sur cette couette", a-t-elle déclaré.

Pour rappel, Cédric Jubillar reste présumé innocent jusqu'à l'issue définitive d'un procès.

Delphine et Cédric Jubillar © Facebook
Cédric Jubillar © W9
Delphine et Cédric Jubillar © W9
Delphine Jubillar © W9
Delphine et Cédric Jubillar © Facebook
Delphine Jubillar © Facebook
Delphine Jubillar © Facebook
Delphine Jubillar © Facebook
Cédric Jubillar et sa nouvelle compagne © Facebook
Cédric Jubillar © Facebook
Delphine et Cédric Jubillar © FACEBOOK
Delphine Jubillar © FACEBOOK