Brigitte Macron frustrée : la première dame évoque ce “problème” qu'elle peine à surmonter

Brigitte Macron s'est confiée dans les colonnes de RTL ce mercredi 25 août. Elle a notamment évoqué un "problème" qui touche une grande partie de la population. 

Brigitte Macron frustrée : la première dame évoque ce “problème” qu'elle peine à surmonter

Un besoin nécessaire. Depuis plus d'un an, les Français vivent avec l'épidémie de Covid-19. Pour l'éradiquer, de nombreuses restrictions ont été mises en place au fil des mois et certains endroits ont été fermés. Parmi eux, les salles de cinéma. Une mesure nécessaire mais qui a eu beaucoup de mal à être acceptée par les fans de films. Le festival du film francophone d'Angoulême a débuté ce mardi 24 août. "Gavez-vous de cinéma, c'est bon pour la santé", a-t-on pu lire. Le lendemain, Brigitte Macron s'est faufilée parmi la foule pour assister à la projection de CE2 de Jacques Doillon, qui évoque le harcèlement scolaire. Pour l'occasion, la Première Dame s'est confiée à RTL et elle a mentionné ses préférences cinématographiques. "J'ai une passion pour Truffaut, que j'ai toujours eu. Je suis très cinéphile", a-t-elle indiqué avant d'ajouter : "Si vous voulez savoir, les derniers films que j'ai vus, j'ai regardé Présidents, j'ai regardé 5ème Set, avec Alex Lutz, que j'ai beaucoup aimé. J'ai regardé Soeurs également, de Yamina Benguigui". Ainsi, retrouver les grands écrans a été un pur bonheur pour l'épouse d'Emmanuel Macron.

Un problème partagé. Brigitte Macron est une femme comme les autres et elle n'hésite pas à le faire savoir. Si elle a pu regarder de nombreux films durant le confinement mais aussi ces dernières semaines, la Première Dame a reconnu avoir "besoin d'aller dans les salles de cinéma. C'est ça mon problème", confie-t-elle. Comme beaucoup de cinéphiles, le plaisir de découvrir un long-métrage sur un grand écran dans une salle de cinéma est inestimable. "Le temps étant compliqué, avec le président on regarde plutôt sur nos écrans et ça c'est une petite frustration", a-t-elle ensuite précisé. Ainsi, avoir l'opportunité de participer au festival d'Angoulême a permis à l'épouse du président de la République de retrouver un bonheur longtemps perdu. "Ce matin j'étais tellement heureuse de me retrouver au milieu des spectateurs dans une salle parce qu'il y a toutes ces vibrations que l'on n'a pas devant un écran", indique-t-elle. De plus, Brigitte Macron assure qu'il est "très important d'aller au cinéma, d'y retourner parce qu'on rentre dans le Monde beaucoup plus que quand on le regarde par un autre moyen", a-t-elle conclu. Des propos qui vont parler à beaucoup de personnes.

Brigitte Macron : pourquoi le film CE2  de Jacques Doillon la touche particulièrement ?

Brigitte Macron a assisté à l'avant-première du film CE2 réalisé par Jacques Doillon. Un film qui traite du harcèlement scolaire et dont le sujet touche beaucoup la Première Dame.  "Le sujet représente la moitié des 150 lettres que je reçois par jour", a-t-elle confié à Charente-Libre. Après la projection, l'épouse d'Emmanuel Macron a assisté au tribunal d'Angoulême à un débat sur l'enfance en danger. Un moment important qui lui a permis de réaliser que les "dispositifs qui existent sont insuffisants quand on constate le nombre d'affaires. Il faut qu'on collabore tous pour les protéger davantage. Pour que les enfants sachent que les adultes sont avec eux. Pour établir une fluidité dans la prise en charge", a-t-elle indiqué. Un sujet qu'elle évoquera avec le président de la République. "Il est temps de restituer des moyens à la justice des mineurs. Il manque quelque chose et on ne peut pas se permettre de passer à côté de ce sujet. Je suis heureuse d'avoir pu rencontrer et écouter. Maintenant, je peux sensibiliser, je peux aider", a-t-elle conclu.

Brigitte Macron © Eliot Blondet
Brigitte Macron © Eliot Blondet
Brigitte Macron © Eliot Blondet
Brigitte Macron © Stephane Lemouton
Brigitte Macron © Stephane Lemouton
Brigitte Macron © Jacques Witt
Brigitte Macron © COADIC GUIREC
Brigitte Macron © Stephane Lemouton
Brigitte Macron © COADIC GUIREC
Brigitte Macron © Eric Gaillard
Brigitte Macron © COADIC GUIREC
Brigitte Macron © COADIC GUIREC