Ary Abittan accusé de viol : cette archive TV dérangeante qui refait surface 

Alors que TMC a décidé de célébrer les cinq ans de Balance ton porc, les équipes de Quotidien ont dévoilé des images d'archives assez dérangeantes au sujet d'Ary Abittan, accusé de viol.

Ary Abittan accusé de viol : cette archive TV dérangeante qui refait surface 

Ce mercredi 5 octobre 2022, TMC a souhaité célébrer les cinq ans du mouvement Balance ton porc, qui a permis à des milliers de femmes de libérer leur parole quant aux viols, agressions sexuelles ou encore harcèlement qu'elles ont subis. Afin de bien comprendre les enjeux d'un tel mouvement de libération de la parole, les équipes de Quotidien sont revenues à la genèse de Balance ton porc. Le 13 octobre 2017, le hashtag est lancé en France par la journaliste Sandra Muller. En effet, la journaliste va révéler au grand public les messages qu'elle a reçus de la part de l'ancien patron du média Equidia.

Un coup de tonnerre pour le monde médiatique. La journaliste sera alors invitée sur le plateau de Quotidien, le 1er novembre 2018. Mais voilà qu'à l'époque, aux côtés de Sandra Muller se trouvait un certain Ary Abittan, aujourd'hui accusé de viol. La journaliste raconte alors ce qu'elle a vécu : "On était en pleine affaire Wepstein, d'un seul coup je me suis mise à tweeter. Il se trouve que je suis aux Etats-Unis et que c'est le pays de l'affichage. J'ai tenu à ne pas rester anonyme et à donner un nom. Je pense que c'est un acte courageux. Dès l'instant que c'était vrai, pourquoi je ne l'aurais pas fait ?", lâche-t-elle, aux côtés d'Ary Abittan.

Ary Abittan accusé de viol

Mais voilà que fin 2021, l'acteur est accusé de viol par une jeune femme, qui porte plainte contre lui. Une enquête est alors ouverte et la star de Qu'est-ce-qu'on a fait au bon Dieu est placée en garde à vue. Nos confrères de Paris Match avaient d'ailleurs révélé : "Samedi 30 octobre, 20h, Ary Abittan reçoit une jeune femme dans son appartement parisien du 8e arrondissement. À 20h30, ils ont alors une relation sexuelle consentie, un rapport protégé et agréable selon la plaignante. 21h30, les deux dînent sur la table basse et regardent la télévision. (...) Ary souhaite faire l'amour avec la jeune femme pour la deuxième fois et c'est là que tout aurait basculé durant la seconde relation où il aurait été très violent et aurait pratiqué une pénétration anale non consentie alors que la jeune femme aurait plusieurs fois dit non".

Ary Abittan nie les faits

De son côté, Ary Abittan nie les faits : "Ary Abittan ne les reconnaît pas. Il estime que le rapport était consenti", a-t-il affirmé. Toutefois, l'humoriste aurait évoqué "un rapport certes musclé mais il n'a pas mentionné de refus de la plaignante. Selon lui, il dit qu'il n'a absolument pas forcé quoique ce soit. La victime présumée dit le contraire". Suite à sa garde à vue, Ary Abittan avait été obligé de se soumettre à quelques conditions : "Parmi ses obligations, il doit pointer au commissariat, ne pas avoir de contact avec la victime mais il peut avoir une levée provisoire de certaines restrictions pour partir en vacances".

Ary Abittan et Sandra Muller © TMC
Ary Abittan et Sandra Muller © TMC
Ary Abittan et Sandra Muller © TMC